L'isba est la maison traditionnelle en Russie, elle est en bois et ornementée de nombreuses sculptures. En règle générale, les isbas sont presque toutes équipées de l'électricité (sauf en cas d'isolement), en revanche dans les villages, l'eau courante n'est pas systématique, on peut le remarquer aux nombreuses pompes à eau ça et là. Le tout à l'égout et également loin d'être développé en dehors des villes, quant à la fosse septique, elle se résume au bon vieux cabanon avec un trou au fond du jardin... Russe-tyk (voir la dernière isba de la série). Le ramassage des ordures ménagères en milieu rural n'est pas très fréquent non plus, on remarquera souvent un petit tas de cendre devant la maison. Je suis peut-être encore bien jeune, mais pourtant cela me rappelle des souvenirs de ma petite enfance lors de mes vacances dans le terroir français.
A la nuit tombée, il est vraiment agréable de se promener dans les ruelles d'un village. L'éclairage y est tamisé, les lampadaires sont très espacés et munis d'une simple ampoule et d'un abat jour en forme d'assiette. L'odeur de la cendre chaude encore présente, les isbas faiblement éclairées, l'espace d'une ballade on se retrouve propulsé dans les années 60, loin du tumulte des grosses agglomérations.
    

Dans les isbas on cultive le potager, les fleurs mais le gazon n'est pas en vogue.

 

 

MENU

SUIVANTES