Sur le domaine de Tsaritsyno, Catherine II fit construire des palais dont le luxe devait rivaliser avec celui des demeures impériales de Saint-Petersbourg. Vassily Bajenov fut l'architecte retenu pour la réalisation de ce projet. La construction durera de 1776 à 1785. Quand enfin Catherine la Grande viendra voir Tsaritsyno, quelque chose la titillera, quoi ? Personne ne le saura jamais mais les conséquences en seront fatales à Tsaritsyno. Le problème est que madame ne plaisante pas, cette princesse Allemande est semble-t-il très capricieuse. Elle a déjà à son actif la destruction d'un splendide palais en bois sur le domaine de Kolomenskoïé. En 1762, quand son mari devient Tsar (Pierre III), elle fait en sorte de le discréditer, elle manipule l'armée et fait un voeux au détours d'une prière "devenir veuve". Pierre III sera donc assassiné. Plutôt que de devenir la régente de leur fils Paul, elle deviendra Impératrice, tant qu'à faire autant signer un CDI plutôt qu'un CDD. Cette princesse allemande a sûrement eue une enfance gâtée, toujours est-il que pour une raison, que tout le monde ignore, elle fera détruire le domaine de Tsaritsyno. C'est donc les ruines de ces palais que l'on peut découvrir aujourd'hui sur le domaine.     

Selon un journal Russe du mois de décembre 2005, le maire de Moscou aurait entreprit de faire construire le plus grand musée de Moscou sur ce domaine et de relancer la construction du palais selon les plans originaux. (mise à jour 2007 : Le maire a bien mis ses projets à exécution, voir les photos suivantes)  

 

Voila, j'ai réalisé cette photo et les 2 suivantes en juillet 2007, ces somptueuses réalisations viennent à peine de sortir de terre, les travaux gigantesques ne sont alors pas tout à fait terminés. Le domaine offre aux promeneurs la possibilité d'évoluer dans un très grand parc boisé avec des étangs bien aménagés pour la ballade (possibilité d'en faire le tour avec un poussette) . Il semble que cette restauration ne soit pas au goût de tous, peu importe, Youri Loujkov (actuel maire de Moscou) aura ainsi fait un pied de nez à la tsarine Catherine II espérant peut-être par là même assurer sa postérité.

 

Projet ambitieux pour un résultat plutôt réussi dans un laps de temps aussi court.

 

Nul besoin de montre, le sonneur veille sur le temps

 

  MENU